What else ? Et si on se fixait des objectifs ?

Je vais t’exposer ici les défis que je me suis fixée.

Ces objectifs sont multiples (pour l’instant alimentaires, économiques et écologiques…)

Le tout dans le but de vivre mieux.

De janvier à mai 2016.

Depuis fin janvier, j’ai fait du chemin (d’abord dans ma tête) et puis cela s’est concrétisé petit à petit et perdure.

Alimentaires :

Je consommais déjà assez peu de produits industriels. Gros avantage : j’adore cuisiner.

J’ai arrêté le coca. J’étais accro (au light comme au normal) et j’en consommais quotidiennement depuis une quinzaine d’années. Suite à des soucis digestifs (toujours pas résolus), j’ai décidé de stopper net ce 2 février. Ce n’était peut-être pas lié mais en tout cas, il était temps d’arrêter.

J’ai augmenté la proportion de fruits et légumes et me suis fait d’avantage de jus grâce à ma centrifugeuse premier prix.

J’ai varié d’avantage les féculents et légumineuses. Avant, c’était surtout pommes de terre, riz, pâtes. J’ai ainsi découvert le millet, les lentilles corail et lentilles vertes, le sarrasin et consomme plus souvent le quinoa par exemple.

J’ai réduit de façon drastique les produits laitiers de vache. Je consomme encore un peu de beurre et très occasionnellement du fromage de vache. Je privilégie les fromages de chèvre et de brebis. Pour le reste, j’utilise du lait d’amande (cru ou cuit dans des gâteaux par exemple).

J’ai également réduit ma consommation de viande. J’ai testé pendant 2 semaines 0 viande. Je ne mange que très très rarement de la viande rouge. En revanche, je consomme d’avantage de la volaille et du porc. J’ai toujours conçu mes repas avec une viande et un accompagnement (légumes/féculents). Ces deux semaines sans viande ont donc été un défi, que j’ai relevé haut la main (OOOOléééééééééééééé !). Pas évident malgré tout notamment lorsqu’on est invité chez des amis ou de la famille, ou que l’on reçoit. Je ne compte pas supprimer la viande complètement dans mon alimentation mais réduire et consommer de la meilleure qualité.

J’achète désormais la plupart de mes produits de saison, dans des petites épiceries et fermes bio ainsi qu’au marché (locaux et pas toujours bio), en crèmerie ou poissonnerie et en vrac quand je peux. Je garde les grandes surfaces pour l’achat de quelques produits (PQ, lait d’amande, ampoules ou piles si besoin, bicarbonate de soude, sirop d’érable et sirop d’agave) et parfois pour quelques fruits exotiques (bananes, avocats).

J’ai réduit drastiquement ma consommation de sucre blanc et privilégie le sirop d’agave, le miel, le sirop d’érable ou encore le sucre de canne.

Je fabrique mon pain maison, sans machine. J’en prépare en avance et le congèle de suite pour qu’il soit comme frais une fois décongelé.  La recette du pain au seigle est ici.

Je prépare les yaourts maison (au lait cru de vache, acheté en crèmerie) pour Chéri. La recette est ici.

J’ai acheté une carafe filtrante pour moins consommer d’eau en bouteille. Je ne sais pas encore si c’est recommandé ou non.

Ecologiques et économiques :

Je fabrique ma lessive depuis janvier 2016 à base de savon de Marseille (la recette est ici).

Je réalise mon produit nettoyant pour le sol.

Je fabrique également mon dentifrice (la recette est ici).

Je me lave au Rhassoul.

2 fois sur 3, j’utilise comme shampoing sec du bicarbonate de soude et je rince mes cheveux au vinaigre de cidre. Comme je ne suis pas encore 100% satisfaite, j’utilise donc encore une fois sur trois un shampoing acheté en grande surface, en attendant de trouver une alternative.

J’utilise la pierre d’alun (potassium alum) en remplacement du déodorant. Je t’en parle ici.

J’ai acheté un oriculi en bois pour essayer de me passer des cotons tiges (je ne suis pas encore bien habituée).

J’ai également acheté des lingettes lavables en coton bio pour me démaquiller. J’utilise de l’huile de coco pour démaquiller mes yeux.

Vers un objectif zéro déchet (on en est  encore très loin) -> je tri mes déchets (depuis mon déménagement, la commune dans laquelle je suis installée ne fournit pas de poubelles pour faciliter le tri des déchets). Il faut donc que j’attende que le camion passe 2 fois dans le mois pour récupérer les recyclables.

J’amène désormais mes sacs en tissus et tupperware pour faire mes achats et ne pas avoir à récupérer de sacs plastiques. Ca, c’est tout récent.

J’utilise désormais une coupe menstruelle (dite Cup). Je t’en parle dans l’article ici. Fini les tampons et serviettes jetables !

Mes objectifs à venir :

Court terme :

Créer ma crème hydratante. Créer ma lotion démaquillante, mon eau de rose. Mettre un STOP PUB sur ma boîte aux lettres (c’est prévu mais pas encore fait), utiliser des mouchoirs en tissus. Réduire considérablement nos déchets. Donner ou troquer ce qui ne me sert pas ou plus et qui est encore en bon état (ex : dons de livres à la bibliothèque de la commune ?). Tester 2 semaines sans gluten.

Moyen-Long terme :

Construire notre maison. Avoir des toilettes sèches. Avoir un compost et un potager.

 

Et vous, quels sont vos objectifs pour vivre mieux  ? 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s