What else? Et si on démarrait une démarche zéro déchet/écolo/bio/minimaliste ! Astuces 1 à 5.

Pour tous ceux qui souhaitent démarrer (ou poursuivre) une démarche zéro déchet/écolo/bio/minimaliste, j’ai pensé qu’il serait peut-être utile de partager quelques astuces.

Bien que j’utilise l’impératif, ce sont avant tout des conseils bienveillants pour avoir des idées de par où commencer quand on se lance ce défi. Dans tous les cas, même si vous n’appliquez qu’un conseil, c’est toujours ça de gagné 🙂

Tu en fais probablement déjà quelques-uns sans même en avoir conscience.

Ces astuces ne sont pas listées par ordre de priorités.

Je vous propose dans cet article les 5 premières astuces. (D’autres articles suivront dans cette catégorie)

Astuce numéro 1 :

stop-pub_meem_light

Dis NON aux publicités dans ta boîte aux lettres.
Tu peux coller un Stop Pub sur ta boîte aux lettres, le scotcher ou écrire au feutre effaçable (si ta boîte aux lettres le permet) :

Plus d’info notamment ici.

Cela représente pas moins de 31kg de publicités/journaux par foyer par an, soit 850 000 tonnes par an de courriers non adressés ! Tout ça pour finir à la poubelle, sans même avoir été lus, pour la plupart. Plus il y aura de monde qui refusera ces publicités, moins les industriels ou commerçants en imprimeront.

Chez nous, c’est plutôt bien respecté, dans 98% des cas. Nous continuons de recevoir un ou deux tracts publicitaires de temps à autres délivrés directement par des commerçants du coin.

Tu avais l’habitude d’éplucher tes fruits et légumes sur du papier journal ou des publicités ? Pas de soucis, il existe toujours des alternatives : l’évier (d’autant plus si ta poubelle s’y trouve en dessous), une planche à découper ou encore un torchon.

Astuce numéro 2 :

N’achète plus d’essuie-tout. 

essuie-tout-bruneau-28-rouleaux-bruneau-2845900

On t’a longtemps à toi aussi fait croire que c’était un indispensable dans la maison ? Que les petits éléphants absorbaient tout le liquide renversé avec leur trompe ? Bienvenue dans la réalité… On nous créé sans cesse de nouveaux besoins à coût de marketing et de petits éléphants. Les bonnes nouvelles : ça fera des économies de faites et du bien à notre planète (sa production demande beaucoup de ressources en eau et énergie).

Tu crois avoir du mal à t’en passer ? Pose toi la question : quand est-ce que j’utilise du Sop***n? Pourrais-je m’en passer dans ces cas ?

Tu verras, la réponse est OUI.

Les alternatives à l’essuie-tout : une éponge, tout simplement. Notamment s’il on renverse quelque chose sur la table. Des chiffons en microfibres ou des torchons dans d’autres cas. Et pour le sol ? Une serpillière ! En fait, il existe une multitude de solutions.

Astuce numéro 3 :

N’achète plus de vaisselle jetable, gobelets et pailles en plastique.

plastique

La vaisselle en plastique devrait de toute façon bientôt disparaître de nos grandes surfaces avec la loi sur la transition énergétique, alors autant commencer tout de suite et apprendre à faire sans. Quitte à investir dans quelques assiettes et couverts de plus pour satisfaire tous vos convives. Et puis, faut bien le dire, c’est quand même bien plus agréable de manger dans une assiette en porcelaine que dans une assiette en plastique, ou de boire dans un verre que dans un gobelet.

Quant aux pailles, elles ne sont pas vraiment indispensables. Je vous invite même à les refuser si vous consommez en extérieur. Et si vraiment, vous ne souhaitez pas vous en passer, sachez qu’il existe des pailles en inox. Ça vous évitera d’acheter du jetable. Et ça aussi, à la longue, ça fait de belles économies et du bien à la planète. Ces économies n’ont pas l’air énormes, mais dans le temps et mises bout à bout…

Astuce numéro 4 :

Refuse les tracts/flyers dans la rue.

Quand on te colle un tract sur ton pare-brise, on ne te laisse pas la possibilité de le refuser et il finit à la poubelle. Mais quand on t’interpelle dans la rue pour t’en proposer, tu peux le refuser (et je t’y invite vivement). De toute façon, soyons honnêtes, il y a de grandes choses pour qu’il ne t’intéresse pas, finisse à la poubelle ou cherche à te créer un nouveau besoin. Apprend à dire NON (poliment cela va de soi). Et si vraiment le tract en question t’intéressait, tu peux toujours prendre une photo avec ton téléphone et l’enregistrer, non ?

Astuce numéro 5 :

Achète dès que possible en vrac, en direct (localement) et de préférence de saison et bio.

vrac

Le vrac : amène tes propres contenants (bocaux, sacs en vrac divers, tupperwares) dans des magasins de vrac, au marché ou encore chez tes petits commerçants (boulanger, crémier, boucher, etc.). Fais en sorte d’en avoir toujours une panoplie dans ton coffre de voiture (de contenants, pas de commerçants… tu pourrais avoir des problèmes). Demande à ce que tes achats soient directement disposés dans tes contenants (et explique ta démarche s’ils sont très surpris ou réticents). Il sera toujours temps de retenter plus tard ou d’aller voir ailleurs si tu te vois opposer un refus catégorique. Les magasins spécialisés dans le vrac se développent petit à petit un peu partout sur le territoire avec des enseignes comme Biocoop ou Day by Day par exemple.

Il existe une application nommée BULK disponible sur Smartphone, qui liste des magasins à proximité de chez toi proposant des marchandises vendues en vrac. Seul défaut de l’application : certaines régions sont mieux renseignées que d’autres.

Privilégie la vente directe : tu peux passer par des AMAP ou la Ruche qui dit oui, si tu en as à proximité de chez toi ou encore par des agriculteurs ou éleveurs qui proposent la vente directe. Idem pour le marché : n’hésite pas à discuter avec les vendeurs pour en savoir plus sur leurs produits (origine, méthode de production, bio/pas bio…). Attention, qui dit marché, ne veut pas dire forcément production locale. Il y a souvent des revendeurs, facilement repérables par la variété et la quantité de fruits et légumes sur l’étalage, et notamment de produits non locaux et/ou pas de saison en France.

Consomme le plus possible de saison. Ca aussi, ça permet de faire encore de belles économies. Pour t’aider, voici un calendrier des fruits et légumes de saison en France (bien sûr si tu habites ailleurs, cela peut varier). Tu peux le consulter sur ton ordinateur/téléphone ou l’imprimer et le mettre sur ton frigo.

periode_fruits_legumes.jpg

Si tu as le choix entre des fruits et légumes bio et du non bio (en particulier sur le marché ou dans le cadre de la vente directe), privilégie le bio. Le problème du bio vendu en grandes surfaces : le prix et les emballages.

Astuces numéro 5 à 10 à venir 

Tu peux aussi me suivre sur Instagram ou Facebook

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s