Et si on lisait « J’arrête de râler »

Et si on lisait « J’arrête de râler » de Christine Lewicki !

j-arrete-de-raler-de-christine-lewicki-livre-1018560206_ml

Ce livre, préfacé par Laurent Gounelle, est un recueil de réflexions et de leçons tirées par l’auteure sur le fait de râler.  Elle nous invite à réfléchir sur ce qui nous pousse à râler et sur ce qu’engendrent nos complaintes. Constatant que râler apporte finalement plus de négatif que de positif dans sa vie et dans celle de son entourage, elle se lance ce défi de ne pas râler pendant 21 jours consécutifs. Elle nous livre son expérience, les bénéfices qu’elle en a tirés et nous donne des conseils et des pistes pour nous aussi nous interroger et nous lancer dans cette aventure.

Pourquoi un défi sur 21 jours ? Je t’invite à lire cet article : ici.

On dit souvent que râler est une seconde nature chez les Français et nombreux sont ceux qui en sont mêmes fiers. Si c’est ton cas, lis donc un peu ce livre, je serais curieuse d’avoir ton avis.

Je pense être d’un naturel plutôt optimiste et positif. J’avais l’impression de râler peu (disons moins que la moyenne des Français). Ce livre m’a toutefois interpellée. Je me souviens, il y a de nombreuses années, être partie en vacances en famille. Lors d’un trajet en voiture avec mon oncle, je l’entends pester contre le GPS, qui visiblement ne lui indiquait pas le bon chemin à prendre. Et je le vois changer son bracelet de poignet. C’est là qu’il nous a expliqué le principe du challenge des 21 jours consécutifs sans râler qu’une patiente lui avait suggéré. Je m’en étais plutôt amusée à l’époque car il était d’un tempérament plutôt calme, ce qui me surprenait. Ce n’était sans doute pas LA personne à qui j’aurais pensé en premier pour tenter ce challenge, mais je trouvais le principe chouette. Lui qui ne semblait pas râleur, manifestait visiblement des agacements au volant. Et finalement après tout ce temps, je décide de lire moi aussi ce livre.

C’est à sa lecture que je prends davantage conscience que je râle, et la plupart du temps pour des broutilles. Cela ne m’empêche visiblement pas d’être optimiste, mais je me contrarie parfois pour des futilités. Et bien que cela paraisse évident en l’écrivant, je réalise que non seulement le fait d’exprimer oralement mes frustrations les exacerbent mais qu’en plus, c’est certainement pénible pour mon entourage. Dans mon cas, le but est le plus souvent d’être entendue, rarement qu’une solution me soit trouvée.

Avant d’écrire cet ouvrage, afin de se motiver dans son challenge, Christine Lewicki a écrit un blog dans lequel elle notait son expérience tout au long de son défi. D’autres personnes ont tenté le défi et lui ont également apporté leurs témoignages.

Voici quelques besoins exprimés au travers de râleries selon l’auteure :

Etre entendu, exprimer sa frustration, la compassion, faire passer son stress.

Mais les questions qu’elle se pose sont : est-ce que râler répond vraiment à mon besoin ? Est-ce que ça marche ? Est-ce qu’il y aurait une autre manière, plus efficace, de satisfaire mon besoin ?

Ce que j’ai aimé dans ce livre : la justesse, le recul pris par l’auteure, les témoignages, les citations ainsi que les contes et légendes pour illustrer ses propos.

Quelques citations reprises dans le livre :

  • « Visez toujours la lune, même si vous la manquez, vous atterrirez parmi les étoiles. » Les Brown.
  • « Les gens sont cons, les gens sont nuls, les gens sont méchants. – Mais, vous savez, ils disent peut-être la même chose de vous ! – Ah ! Et en plus les gens sont médisants !« . Le Chat, Geluck.
  • « Soyez le changement que vous voulez voir dans ce monde« . Gandhi.
  • « La sensation d’être heureux ou malheureux dépend rarement de notre état dans l’absolu, mais de notre perception de la situation, de notre capacité à nous satisfaire de ce que nous avons« . Le Dalaï-Lama
  • « Si vous pensez que vous êtes trop petit pour changer quoi que ce soit, essayez donc de dormir avec un moustique dans votre chambre« .

Il n’y a plus qu’à se lancer dans ce défi ! Qui s’y met ?

Je ne manquerai pas de t’en parler prochainement dans un article.

18/20 ❤

Publicités

2 réflexions sur “Et si on lisait « J’arrête de râler »

  1. Claire dit :

    suite à ton article j’ai commencé ce livre… merci pour cette recommandation

    je me rend compte que je râle beaucoup en fait, j’espère qu’avec ses conseils je vais changer cette mauvaise habitude !

    merci encore

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s