[Whatelse] En route vers le minimalisme / le zéro déchet : où donner, où vendre ?

Lorsqu’on démarre une démarche minimaliste, on commence généralement par l’aspect le plus visible : le matériel.

On trie et on donne, on vend ou on jette selon l’état des objets en question…

Si tu poursuis cette démarche, tu le sais sans aucun doute, elle ne vise pas à faire de la place en se débarrassant de vieux objets pour s’enrichir et ensuite consommer du neuf. L’idée du zéro-déchet et du minimalisme (pour moi cela va un peu de pair), c’est de posséder peu mais de beaux objets, de qualité. Cela passe aussi par l’achat d’objets d’occasion, et pour les plus bricoleurs, la restauration d’objets abîmés ou anciens afin de leur donner une seconde vie.

Ne posséder que de beaux objets de qualité, ça ne se fait pas du jour au lendemain et du tri s’impose. Jeter est une option, mais si les objets sont encore en bon état mieux vaut en faire profiter autrui.

Pas toujours facile de s’y retrouver et de savoir où donner et où vendre !

La première chose à faire (et la plus simple) est d’en parler autour de soi. Collègues, famille, amis seront peut-être ravis de récupérer voire de racheter une jolie robe, un livre ou un objet de déco !

Si ce n’est pas le cas, pas de panique !

Voici quelques astuces :

Où donner ?

  • Ne pas hésiter à passer un coup de fil ou se déplacer en Mairie pour connaître le nom des associations locales qui acceptent les dons d’objets d’occasion.

Des livres :

  • Ce site répertorie selon ton code postal les organismes les plus proches qui reprennent les livres d’occasion. Il peut s’agir de bibliothèques (toutes ne reprennent pas), d’associations, de ressourceries, etc.
  • Recyclivre.com fonctionne sur le même principe.
  • Des associations telles que Le Secours Populaire, Le Secours Catholique, Les Orphelins apprentis d’Auteuil ou encore Adiflor acceptent les dons de livres.
  • Des cabanes à livres se construisent dans de nombreuses villes. Il y en a peut-être une près de chez toi !
  • Renseigne-toi auprès de l’école primaire de ta commune, elle est susceptible de récupérer quelques livres éducatifs ou livres d’enfants pour étoffer sa bibliothèque.

Des magazines/revues :

  • Les dentistes/kiné/médecins… sont souvent contents de pouvoir varier les magazines mis à disposition dans la salle d’attente de leur cabinet.

Du textile :

  • Emmaus accepte les dons de textiles en bon état.
  • D’autres associations telles que La Croix rouge ou le secours populaire reprennent également les textiles.
  • Les Relais présents un peu partout en ville reprennent généralement les vêtements, le linge et les chaussures non souillés.
  • Pourquoi ne pas organiser un vide dressing chez vous avec des ami(e)s ? C’est l’occasion de faire un peu de place ou de faire du troc !

Des vêtements chauds et des produits d’hygiène :

  • Certaines associations organisent des collectes de vêtements chauds et produits d’hygiène neufs ou échantillons pour les sans-abris. C’est le cas notamment d’actionsfroid.org.

Des jouets : 

  • Les hôpitaux peuvent parfois accepter des jouets non souillés. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de l’hôpital le plus proche de chez vous.
  • Certaines ludothèques reprennent également des jouets.

Des lunettes de vue/de soleil ou appareils de correction auditive :

  • Lunettes sans frontière est une association qui récupère les lunettes de vue ou de soleil en bon état ainsi que des appareils de correction auditive.

Des piles usagées :

  • La loi en France oblige les enseignes de grandes distributions à mettre à disposition des bacs de collecte. Ils sont souvent situés à l’entrée ou à la sortie des grandes surfaces. Pensez-y lors de vos prochaines courses.

Des stylos usagés :

  • Terracycle.fr, rendez-vous sur le site pour plus d’informations.

Les objets volumineux :

  • Si vous n’avez pas trouvé preneur, la collecte des encombrants ou le dépôt en déchetterie sont une solution pour se débarrasser d’objets volumineux.

Des objets divers :

  • Les associations : Emmaus, La Croix Rouge, Le Secours Populaire… et les ressourceries.
  • Le site web Donnons.org répertorie des annonces d’objets à donner. Même chose pour le site Recupe et jedonnetoutLeBonCoin est généralement connu pour la vente d’objets mais sache que rien ne t’empêche de déposer des annonces pour donner des objets d’occasion. Ça m’arrive de temps à autres et ça part assez vite ! Consoglobe propose notamment des annonces de dons, d’échanges et même de location d’objets divers.
  • Les réseaux sociaux : Facebook vous permet notamment de créer un album photos d’objets à donner. Vous pourrez même certainement y trouver groupes de dons d’objets d’occasion dans votre région.
  • Les cartons « Servez-vous » : C’est mon système D dans les cas où j’ai épuisé les autres possibilités locales. Je dépose en bas de chez moi un carton d’objets d’occasion dont je n’ai plus l’utilité pour en faire bénéficier les voisins et passants. J’écris simplement dessus « Servez-vous ! » et il part très vite.

Où vendre ?

Si vous souhaitez vendre des objets d’occasion, renseignez-vous sur les prix du marché afin qu’ils partent vite et ne vendez que ce qui est en bon état.

Lire la suite

Et si on préparait son lait d’amande maison

Et si on préparait son lait d’amande maison…

Il n’est pas rare que j’utilise en cuisine du lait d’amande bio plutôt que du lait de vache.

Parfois, je l’achète au rayon bio (car il se conserve longtemps) et parfois je le fabrique.

Un conseil si tu l’achètes en magasin, vérifie qu’il ne contient que de l’eau, des amandes et du sucre de canne. Certains industriels incorporent des additifs qui ne sont pas nécessaires… Autant les éviter.

Si tu veux en fabriquer et que tu n’as pas d’appareil à laits végétaux, c’est tout à fait possible.

Pour cela, il te faut :

3 ingrédients

  • Des amandes natures 
  • De l’eau minérale ou de source
  • Du sirop d’agave si tu souhaites le sucrer (ou un autre produit sucrant type sirop d’érable, sucre de canne, miel, dattes etc.)

La quantité d’amandes et d’eau dépend bien sûr de la quantité que tu souhaites préparer, de ta consommation habituelle et de la consistance désirée. J’en prépare relativement peu pour ma part car il ne se conserve pas longtemps et que nous en consommons que de temps en temps. Néanmoins, pour te donner une petite idée, j’ai indiqué des dosages selon la méthode utilisée (à ensuite adapter selon ta consommation et tes goûts).

4-5 ustensiles

  • Un blender OU Un extracteur de jus
  • Un bol
  • Une bouteille en verre (ou un bocal si tu en prépares qu’une petite quantité)
  • Un filtre à café permanent ou un linge fin ou encore un collant propre (si tu utilises la méthode avec le blender)
  • Un entonnoir 

Si tu utilises un blender, choisis de préférence des amandes écalées (ça n’est pas obligatoire cependant). Cela n’est pas du tout nécessaire avec un extracteur, qui se débarrassera de la peau automatiquement.

Fais tremper tes amandes dans un bol rempli d’eau pendant plusieurs heures, voire une nuit. Cette étape permet de les rendre beaucoup plus digestes ! Jette ensuite l’eau de trempage.

Méthode avec un extracteur : alterne en mettant des amandes dans l’extracteur et de l’eau. Il faut compter environ 100g d’amandes pour 800ml d’eau. Bien sûr, tout dépend de la quantité que tu souhaites préparer (sur les photos j’ai réduit de beaucoup les proportions pour avoir juste un bocal de lait). Les fibres seront rejetées dans le bac de gauche. Ajoute le sirop d’agave directement dans la carafe si tu souhaites le sucrer. A l’aide d’un entonnoir, verse le lait obtenu dans une bouteille en verre ou dans un bocal.

Que faire avec les résidus de fibres d’amandes ? On appelle ça l' »Okara ». Tu peux l’incorporer dans des cookies ou des gâteaux maison.

Lire la suite

Et si on lisait « Se changer, changer le monde »…

Et si on lisait « se changer, changer le monde »…

J’ai tout récemment découvert ce livre, que j’ai emprunté à la bibliothèque de ma commune. Je vous épargne le suspense : je l’ai adoré !

se changer changer le monde

Il a été co-écrit par Christophe André, Jon Kabat-Zinn, Pierre Rabhi et Matthieu Ricard.

Pour ceux ou celles qui ne les connaissent pas, voici un rapide portrait de chacun de ces auteurs.

Christophe-André-665x446

Christophe André est un psychiatre et psychothérapeute français. Il est également l’auteur de nombreux ouvrages dans ces domaines.

jon kabat zinn

Jon Kabat-Zinn est un professeur américain de médecine, qui enseigne notamment la méditation en plein conscience.

Pierre Rabhi est né en Algérie et vit en pierre rFrance depuis son enfance. Philosophe engagé dans l’agroécologie, il vise le développement de pratiques agricoles prenant en compte l’environnement et qui préservent les ressources naturelles. Il est également essayiste et fondateur du mouvement Colibris.

matthieu ricard

Matthieu Ricard est un moine bouddhiste tibétain (né en France). Il est également auteur et photographe.

Avec un ouvrage regroupant ces 4 auteurs, je ne pouvais donc qu’être comblée et je n’ai pas été déçue.

C’est un livre plein de sagesse qui interroge sur nos actions, notre planète, notre bien-être. Ils nous livrent également chacun des astuces ou conseils bienveillants.

Je vous le recommande vivement !

19/20 ❤

WHATELSE? LES HUILES VÉGÉTALES : MES BASIQUES.

Les huiles végétales font parties de mes basiques, aussi bien en cuisine qu’en cosmétique.

HuilesOlive.jpg

J’ai choisi de te présenter ici mes huiles végétales de base et leurs utilisations.

En cuisson

La première chose que l’on pense lorsqu’on parle d’huiles végétales, c’est leurs utilisations en cuisine; et notamment pour la cuisson.

Toutes les huiles végétales ne se cuisent pas et certaines résistent mieux aux hautes températures que d’autres. Il est donc important de bien savoir les utiliser.

Cuisson à basse température ou en fin de cuisson

L’huile d’olive extra vierge est sans doute la plus connue en Europe. Son arôme délicat parfume à merveille de nombreux plats méditerranéens. Attention cependant à l’utiliser en fin de cuisson, voire à froid ou à une température inférieure à 180°C (elle n’est plus stable au delà et donc nocive).

Cuisson à haute température

Certaines huiles végétales en revanche résistent beaucoup mieux aux hautes températures.

L’huile de tournesol est idéale pour les fritures, les cuissons à haute température de façon générale. Elle est également parfaite pour réaliser une mayonnaise maison.

L’huile de coco raffinée résiste également aux cuissons à haute température et est parfaite pour la cuisson de pommes de terre rissolées par exemple, les tartes, les biscuits mais aussi la pâte brisée. (L’huile de coco vierge non raffinée à un point de fumée moins élevé et convient d’avantage aux cuissons à feu doux ou moyen). L’huile de coco se trouve à l’état solide sous 25°C. Il suffit donc de la chauffer un peu pour qu’elle devienne liquide. Plus d’informations sur les utilisations de l’huile de coco ICI.

L’huile d’avocat a un point de fumée supérieur à 250°C. On peut donc l’utiliser à chaud (four, poêle, grill).

Lire la suite

Whatelse? Et si on apprenait à mieux se connaître ! Découvrons de nouveaux blogs.

Aujourd’hui, je te propose un article un peu différent pour apprendre à se connaître et découvrir de nouveaux blogs très chouettes.

J’ai été nominée par Alison (clique sur son nom pour découvrir son blog beauté/lifestyle). Encore merci pour cette nomination ! Le Liebster Award est un tag qui permet de mieux connaître les nouvelles blogueuses. Pour cela, on mentionne 11 faits sur nous et on répond aux 11 questions posées par la blogueuse qui nous a nominée. A la fin, il ne nous reste plus qu’à nous aussi, nominer 11 blogueuses qui devront répondre aux 11 questions que l’on aura choisi de leur poser. Tu devras bien sûr ensuite informer les blogs de leur nomination et faire savoir au blog qui t’a nominé que tu as répondu.

Petit clin d’œil à Alison (entre blondes, on s’comprend).

blondeNewyork

Une fois n’est pas coutume, j’ai décidé de jouer le jeu et de te dévoiler 11 faits sur moi (je ne l’ai jamais fait auparavant sur le blog alors ça te permettra sans doute d’en savoir un peu plus).

 

11 faits sur moi

  1. Je suis Chti d’origine (j’ai vécu dans le Nord de la France les 24 premières années de ma vie). J’ai ensuite déménagé.
  2. J’adore cuisiner (tu l’as sans doute remarqué compte tenu de la catégorie Et si on cuisinait… du blog)
  3. Nous n’avons ni télévision, ni micro-ondes, ni friteuse et ni Sopalin à la maison et on le vit bien.
  4. Je suis née grande prématurée (à 6 mois de grossesse).
  5. J’ai séjourné 3 mois aux USA et 6 mois en Australie en 2009 et 2012.
  6. Je suis une ancienne accro au Coca. Je te parlais de comment perdre une mauvaise habitude dans cet article.
  7. Je n’aime pas spécialement le chocolat.
  8. J’ai de la chance (à moins que je ne la provoque ?)
  9. J’adore le fromage.
  10. Lorsque j’ai mes règles, je pleure à la moindre contrariété (toi-même tu sais de quoi je parle, non ?)
  11. J’aime l’authenticité.
  • Les questions d’Alison :
  1. Si du jour au lendemain tu n’avais plus à travailler, que ferais-tu ?

Je travaillerais pour moi, pour nous. A cultiver nos fruits et légumes. A apprendre de nouvelles choses (la permaculture, une nouvelle langue, un art…), à voyager, à transmettre, à profiter de la présence des gens qui nous entourent. A rencontrer de nouvelles personnes, à ouvrir une chambre d’hôte ? Ce sont d’ailleurs des objectifs…

Lire la suite

J’ai testé pour vous des astuces qui marchent #3

Aujourd’hui, je te propose 5 nouvelles astuces testées et approuvées.

Les précédentes : Astuces n°1 à 10Astuces n°11 à 15

Astuce #16 : bien réussir ses œufs durs.

vinaigre b

 

Ajoute un filet de vinaigre dans l’eau de cuisson de tes œufs durs pour faire coaguler le blanc en cas de cassure.

 

Astuce #17 : éviter l’acidité d’un plat cuisiné à base de tomates.

sauce

Tu le sais peut-être si tu as l’habitude de cuisiner de la tomate : elle est acide. Ainsi, dans une sauce tomate, une ratatouille ou un ragoût par exemple, il suffit d’ajouter un peu de sucre ou de bicarbonate de sodium alimentaire pour corriger l’acidité (cela t’évite aussi de trop saler).

Astuce #18 : bien nettoyer l’intérieur d’une bouteille en verre sans goupillon.

bouteille_en_verre_clair_Linea_Uno

Tu n’as pas de goupillon pour nettoyer ta bouteille en verre ? Ce n’est pas grave ! Il y a une autre astuce toute simple. Remplis-la avec un peu d’eau. Verse du riz cru dans la bouteille (oui parce que cuit ça serait dégoûtant haha). Ajoute une goutte de liquide vaisselle. Rebouche la bouteille (avec ta main ou un bouchon) et secoue bien. Jette ensuite les grains de riz. Une astuce très efficace !

Astuce #19 : récupérer une tasse tâchée par du thé.

mug-the-anti-goutte

Lire la suite

Et si on cuisinait un gâteau moelleux pommes-poires !

Et si on cuisinait un gâteau moelleux pommes-poires !

Pour cela, il te faut :

10 ingrédients

  • 2 pommes (qui supportent bien la cuisson)
  • 2 poires
  • 10 cuillères à soupe de lait (végétal ou animal)
  • 3 œufs
  • 8 cuillères à soupe de sucre (sucre de canne vanillé ici -> ma recette)
  • 10 cuillères à soupe de farine
  • 1 cuillère à soupe de rhum (rhum vanillé ici -> ma recette)
  • 120g de beurre
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 filet de caramel liquide

4-5 ustensiles 

  • Un saladier et un fouet (ou un robot)
  • Un four
  • Un moule à gâteau
  • Une casserole

Lire la suite

Whatelse? Et si on rencontrait Béa Johnson…

Et si on allait à la conférence de Béa Johnson, organisée à la commission européenne au Luxembourg, ce 15 mars ! C’est ce que m’a proposé, il y a quelques jours, Delphine, que je remercie au passage.

bea.png

Si tu suis mon blog, il est presque impossible que tu ne saches pas encore qui est Béa Johnson. Mais au cas où tu aurais besoin que je te rafraîchisse un peu la mémoire, je parlais de son livre dans cet article.

A ce propos, si tu veux emprunter son livre, tu peux faire comme moi et passer par la page Facebook « Livres en roue libre« . Le principe est simple : de nombreux livres sont mis à disposition des autres (tu peux toi même en proposer), il suffit d’écrire en commentaire que le livre en question t’intéresse et tu apparaîtras sur la liste d’attente par ordre chronologique. Juste avant d’arriver à ton tour, la personne qui détient le livre à ce moment là t’enverra un message privé pour obtenir ton adresse et te l’envoyer par voie postale. Tu en feras de même avec la personne suivante une fois le livre terminé. L’avantage : tu réutilises et ne payes que les frais de port. C’est ça aussi le zéro déchet !

Ayant donc déjà lu son livre et entamé une démarche écolo/bio/ZD il y a 1 an, je me demandais si j’allais vraiment y apprendre de nouvelles choses.

Sa présentation est bonne et agrémentée d’humour. On ne s’ennuie pas ! Et oui, on y apprend malgré tout quelques astuces dont je n’ai pas souvenir dans le livre. C’est souvent anecdotique mais ça se prend ! Et surtout, ça remotive !

La seule question que je me pose toujours : est-ce applicable en vivant loin d’une grosse ville ? Une réduction des déchets oui, c’est évident. C’est d’ailleurs notre cas. Mais je me rends aussi compte que sans jardin et sans magasin de vrac à proximité… ça n’est pas facile, à moins de se disperser et d’acheter à droite et à gauche (et là, c’est le problème de l’essence qui se pose). Il faut souvent faire des compromis quand on n’habite pas en ville. Espérons que le mouvement prenne de l’ampleur. Et toi, quel est ton ressenti sur le sujet ?

Pour ceux et celles qui hésitent encore à assister à l’une de ses conférences, foncez ! Vous pouvez notamment trouver ses prochaines dates de conférences sur sa page Facebook « Zero Waste Home » et ICI. Tu y trouveras également un forum pour échanger sur différents sujets ou problématiques liés au zéro déchet. NB : Le forum anglais est nettement plus fourni.

La page de son blog : ICI.

WHAT ELSE? ET SI ON DÉMARRAIT UNE DÉMARCHE ZÉRO DÉCHET/ÉCOLO/BIO/MINIMALISTE ! ASTUCES 11 À 15.

Pour tous ceux qui souhaitent démarrer ou poursuivre une démarche zéro déchet/écolo/bio/minimaliste, j’ai pensé qu’il serait peut-être utile de partager quelques astuces.

Bien que j’utilise l’impératif, ce sont avant tout des conseils bienveillants pour avoir des idées de par où commencer quand on se lance ce défi. Dans tous les cas, même si tu n’appliques qu’un seul de ces conseils, c’est toujours ça de gagné 🙂

D’ailleurs, tu en fais probablement déjà quelques-uns sans même en avoir conscience.

Ces astuces ne sont pas listées par ordre de priorités.

Je te proposais dans cet article les 5 premières astuces.  

Et ici les 5 suivantes.

Voici les astuces n°11 à 15

Astuce numéro 11 

ustensiles

Pour tes ustensiles de cuisine, privilégie des matériaux de qualité (bois, inox, fonte, verre).

Dis Adieu aux revêtements, qui en s’usant entrent en contact avec l’alimentation (le Téflon notamment).

  • Pour les poêles et casseroles -> l’inox est idéal. Il faut juste apprendre à bien l’utiliser pour ne pas qu’il attache.
  • Pour la cocotte -> la fonte non émaillée (c’est lourd, mais c’est le top).
  • Pour les spatules et petits accessoires -> inox et bois (évite si possible les ustensiles en plastique).
  • Pour les tupperwares, privilégie ceux en verre.
  • Pour les moules à gâteaux -> l’idéal c’est d’éviter la cuisson dans des moules en silicone. Privilégie si tu peux les moules en fer blanc par exemple. Si tu en as en silicone, tu peux toujours les utiliser pour mouler à froid (des produits d’hygiène par exemple).
  • Pour les boîtes de conservation -> en verre, en bois ou en inox.

Astuce numéro 12 

newsletter-icon2

Tu peux trier tes emails et te désinscrire des newsletters commerciales inutiles. Il suffit de cliquer sur la mention obligatoire écrite en minuscules tout en bas des emails ! Arme-toi de patience car de nombreux intermédiaires revendent nos informations à ces agences, et ce, bien entendu sans notre accord préalable. Il faut même souvent se désabonner plusieurs fois pour ne plus recevoir ce genre d’emails.

Lire la suite

Et si on cuisinait des lasagnes aux aubergines et mozzarella…

Et si on cuisinait des lasagnes aux aubergines et mozzarella…

Ingrédients pour deux plats de lasagnes (10-12 personnes)

  • Une boîte de 20 lasagnes sèches (des lasagnes fraîches maison, c’est top aussi)
  • 2 bocaux de purée de tomates
  • 2 boites de tomates pelées
  • 5 aubergines
  • Quelques champignons frais de Paris
  • 1 brique de crème de coco
  • Un sachet de fromage râpé (gruyère AOP ou Comté)
  • 3 maxi boules de mozzarella
  • Huile d’olive
  • 2 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • Sel, poivre, basilic, curcuma en poudre et un peu de piment (facultatif)
  • Un peu de sucre en poudre ou du bicarbonate alimentaire

Ustensiles

  • 2 plats à gratin
  • 1 fait-tout

Les aubergines

Pèle les aubergines, découpe-les en tranches et fait les griller au four (ça permettra d’éviter qu’elles rendent de l’eau).

Lire la suite