Et si on lisait »La magie du rangement »…

Et si on lisait la magie du rangement de Marie Kondo…

la-magie-du-rangement

Marie Kondo est une consultante japonaise en rangement, connue à travers le monde pour intervenir chez des particuliers ou des entreprises en leur apprenant sa méthode. Elle s’est passionnée depuis sa plus tendre enfance pour le tri et le rangement.

Si toi aussi tu ignorais que ce métier existait : « clap your hands » (tape dans tes mains) !

Sa méthode (en résumé)

Elle repose sur 2 principes de base qui sont :

1/ trier, puis jeter ce qui ne procure pas de joie. Cela permet de s’entourer de moins d’objets mais qui vous vraiment font plaisir.

2/ trouver une place spécifique aux objets conservés. L’idée est de ranger une bonne fois pour toute et ainsi s’éviter une corvée hebdomadaire.

Elle propose de faire le tri en suivant un certain ordre (non pas par pièce de la maison mais par type d’objets, car on retrouve souvent un même type d’objets dans plusieurs pièces).

L’ordre suggéré est le suivant : vêtements, livres, papiers, objets divers, objets à haute valeur sentimentale et souvenirs. Du plus facile au plus difficile, selon elle.

Comment savoir quoi jeter ? Il faut réunir au sol TOUS les objets d’une même catégorie (par exemple les vêtements), éventuellement les sous-classer par hauts, bas, vêtements qui se suspendent (robes, vestes, manteaux, tailleurs), chaussettes, sous-vêtements, sacs à main, accessoires (écharpes, chapeaux, foulards, ceintures), vêtements pour des occasions précises (maillots de bain, uniformes, etc.) et enfin chaussures.

Ensuite, l’idée est de prendre dans ses mains les vêtements un par un et de se poser la question suivante : ce vêtement me procure t-il de la joie ? Si la réponse est non : on jette. Si la réponse est franchement oui, on met de côté pour le ranger ensuite à une place adéquate.

Elle utilise cette méthode pour toutes les autres catégories d’objets mentionnés -> les réunir, les classer, les toucher et se poser la question « cet objet me met-il en joie ? ». Une méthode beaucoup plus efficace, selon elle, que celle proposée par les magazines consistant à se demander si l’objet en question a été utilisé dans l’année qui précède.

Une fois le tri fait dans une catégorie d’objets, il s’agit ensuite de bien les ranger (selon des méthodes proposées dans son livre) et de leur trouver une place.

Pour faire simple : l’idée c’est que votre maison soit uniquement remplie d’objets qui vous mettent en joie (outre quelques papiers à conserver obligatoirement).

Ce que j’ai aimé :

N’étant pas une pro du rangement (tendance bordélique assumée), j’ai parfois du mal à me séparer d’objets sentimentaux. Pourtant, je cherche à poursuivre une démarche minimaliste.

Je découvre cette méthode qui me permettrait de :

1/ ranger une bonne fois pour toute (d’après Marie Kondo 2x 1H dans l’année serait ensuite amplement suffisant).

2/ me séparer d’objets qui ont une valeur sentimentale mais qui ne sont pourtant pas utiles et même parfois encombrants.

3/ m’entourer uniquement d’objets qui me procurent de la joie.

Ce que je n’ai pas aimé :

Je n’ai pas aimé le principe de jeter.

Je n’envisage pas de jeter la plupart des objets dont je me sépare (du moins ceux en bon état). Je préfère les donner pour une majorité (voire les vendre dans de rares cas -> livres en particulier).

Je ne jette que si je pense que ça ne servira pas à quelqu’un d’autre, si l’objet n’est plus en bon état ou s’il est périmé (cosmétiques, par exemple).

Vous avez été plusieurs à me préciser qu’il s’agissait certainement d’une erreur de traduction et que Marie Kondo n’incitait pas à jeter mais plutôt à ‘sortir de la maison’ un certain nombre d’objets.

J’ai encore une certaine réticence à jeter des papiers que nous sommes censés conserver X années. Là encore, il existe probablement des différences entre l’administratif en France et au Japon.

Par ailleurs, certains objets ne me mettent pas en joie mais sont pourtant bien utiles (une passoire en inox, un frigo…)

Enfin, la maniaquerie de Marie Kondo est poussée à l’extrême (rendez-vous compte que ce « toc » a commencé déjà enfant). Vous imaginez la petite fille de 6 ans passionnée par le rangement de toute la maison ? Y compris par le rangement des affaires des autres membres de la famille !

Dans les faits

En cours de lecture, j’ai décidé d’appliquer cette méthode à la maison pour les vêtements (sauf ceux sur cintre) et les livres. J’ai effectivement gagné en place et vais probablement poursuivre cette démarche prochainement pour les autres catégories d’objets.

14/20 ❤

Publicités

2 réflexions sur “Et si on lisait »La magie du rangement »…

  1. endolorie dit :

    Bonjour,
    Je suis également en train de lire ce livre et comme toi, l’idée de jeter des choses qui peuvent encore servir ne me plaît pas. Je préfère donner ou mettre de côté pour un vide-grenier par exemple.

    J'aime

  2. CilCé dit :

    coucou! Après avoir mis en application cette méthode au moment de déménager, je suis très satisfaite du résultat et le bazar n’est pas (encore!) revenu, 6 mois après le grand tri. Je n’ai rien jeté : j’ai tout donné à Emmaüs, à des associations locales, ou à des connaissances. Je n’ai retiré aucun bénéfice financier de cette démarche mais ce n’était clairement pas le but, ce qui m’a aidé à passer le cap du « oh mais ce gilet, je me souviens je l’avais payé… » arrrrgh!! Mauvaise raison pour garder! Il ne m’allait de toute façon PAS !! Voir toutes ces affaires me pompait de l’énergie en me faisant culpabiliser, donc à la fin je les payais doublement, financièrement et psychologiquement!
    In fine, je suis ravie de cette méthode. Un conseil : se débarrasser de beaucoup d’objets, d’un seul coup, et ne pas les laisser traîner à un endroit « pour plus tard, quand j’aurais le temps de les porter à l’association » : le tri est vraiment efficace quand vous ne pouvez plus récupérer ces affaires 🙂 Alors on regarde les horaires d’ouverture d’Emmaüs le jour J, ça sert d’ultimatum et ça motive!
    NB : J’ai donné 18 sacs de 40 poubelle le 1er jour et encore une dizaine le lendemain : je ne regrette RIEN. On ne parle que de la partie vêtement / accessoires… Pour les meubles, objets maison / déco etc, mes dons remplissaient une petite pièce de 7m². L’asso est venue chercher tout ça, en 20 minutes tout avait disparu, et je sais que ça a aidé des gens…
    Bref!!!!
    Bon courage à tous! Et vive le blog de Charlotte qui nous aide à vivre mieux!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s