WHATELSE? LES HUILES VÉGÉTALES : MES BASIQUES.

Les huiles végétales font parties de mes basiques, aussi bien en cuisine qu’en cosmétique.

HuilesOlive.jpg

J’ai choisi de te présenter ici mes huiles végétales de base et leurs utilisations.

En cuisson

La première chose que l’on pense lorsqu’on parle d’huiles végétales, c’est leurs utilisations en cuisine; et notamment pour la cuisson.

Toutes les huiles végétales ne se cuisent pas et certaines résistent mieux aux hautes températures que d’autres. Il est donc important de bien savoir les utiliser.

Cuisson à basse température ou en fin de cuisson

L’huile d’olive extra vierge est sans doute la plus connue en Europe. Son arôme délicat parfume à merveille de nombreux plats méditerranéens. Attention cependant à l’utiliser en fin de cuisson, voire à froid ou à une température inférieure à 180°C (elle n’est plus stable au delà et donc nocive).

Cuisson à haute température

Certaines huiles végétales en revanche résistent beaucoup mieux aux hautes températures.

L’huile de tournesol est idéale pour les fritures, les cuissons à haute température de façon générale. Elle est également parfaite pour réaliser une mayonnaise maison.

L’huile de coco raffinée résiste également aux cuissons à haute température et est parfaite pour la cuisson de pommes de terre rissolées par exemple, les tartes, les biscuits mais aussi la pâte brisée. (L’huile de coco vierge non raffinée à un point de fumée moins élevé et convient d’avantage aux cuissons à feu doux ou moyen). L’huile de coco se trouve à l’état solide sous 25°C. Il suffit donc de la chauffer un peu pour qu’elle devienne liquide. Plus d’informations sur les utilisations de l’huile de coco ICI.

L’huile d’avocat a un point de fumée supérieur à 250°C. On peut donc l’utiliser à chaud (four, poêle, grill).

En assaisonnement 

L’huile de colza fait également partie des huiles préférées des Français. Elle est riche en Oméga 3-6-9 et en vitamines. Une bonne chose car ces Oméga ne sont pas naturellement produits par le corps. Vous pouvez bien entendu mélanger différentes huiles végétales pour assaisonner une salade par exemple. L’huile de noix se marie très bien avec l’huile de colza. J’en achète occasionnellement.

L’huile d’olive est également très appréciée comme base de vinaigrette. J’en ai toujours à la maison.

L’huile de noix parfume agréablement les salades. Attention à la consommer en temps et en heure. Une fois entamée, l’huile de noix peut rancir après plusieurs mois. Cela n’est pas nocif mais l’odeur et le goût sont nettement moins agréables. Ne pas s’en priver ! Mais ne pas trop tarder ! J’en achète de façon occasionnelle pour varier les assaisonnements.

L’huile d’avocat, contrairement à l’huile de noix, à une longue durée de conservation (lorsqu’elle est de qualité). On peut l’utiliser entre autres pour réaliser une mayonnaise ou une sauce vinaigrette. Ses notes gustatives accompagnent bien les crudités.

Il existe bien d’autres variétés d’huiles végétales comme l’huile de noisette, l’huile de pépin de raisin, l’huile de sésame…  Il y en a pour tous les goûts.

L’idéal est de varier sa consommation d’huiles végétales et de les combiner en assaisonnement.

Choisis de préférence des huiles biologiques, contenues dans des bouteilles en verre coloré (cela permet une meilleure conservation). Si tu souhaites les utiliser pour des cuissons à haute température, mieux vaut privilégier celles raffinées. Conserve-les à l’abri du soleil et de la chaleur.

En cosmétique

Nombreuses sont les huiles végétales utilisées en cosmétique. Tu peux même utiliser celles dont tu te sers aussi en cuisine. Elles ne sont pas en tout point identiques mais feront bien l’affaire.

L’huile de massage : l’huile d’argan, de noyaux d’abricot et d’amande douce conviennent parfaitement aux massages du corps.

L’huile pour se démaquiller : l’huile végétale est très efficace pour se démaquiller. Tu peux même utiliser ton huile d’olive de cuisine. Néanmoins, une odeur plus neutre sera sans doute plus agréable. Il est préférable également de choisir une huile qui convienne à son type de peau. Pour les peaux « à problèmes », mieux vaut éviter les huiles comédogènes (huile de coco notamment. A part pour les yeux éventuellement). L’huile d’avocat et de noyaux d’abricot sont mes préférées.

L’huile comme base de crème hydratante : l’huile de noyaux d’abricot est une bonne base de crème hydratante. Ma recette ICI.

L’huile comme soin nourrissant pour les cheveux : l’huile d’avocat, de ricin et d’argan nourrissent en profondeur les cheveux. L’huile d’avocat est notamment idéale pour les cheveux secs et abîmés. L’huile de ricin, quant à elle, accélérerait leur pousse. Sa texture est très particulière.Elle est plus facile à appliquer en mélange avec une autre huile végétale.

L’huile comme baume à lèvres : l’huile de coco nourrit les lèvres sèches ou gercées. C’est donc une alliée de taille pour affronter les hivers rudes. Pour un tube de baume à lèvres façon LAB***O : ma recette ICI.

L’huile pour nourrir les ongles : l’huile de ricin et d’avocat sont idéales pour nourrir les ongles (tout comme les cheveux).

Ceci est une liste non exhaustive des utilisations que je fais d’huiles végétales. D’autres utilisations sont sans aucun doute possibles. N’hésite pas à partager les tiennes en commentaires.

Publicités

Une réflexion sur “WHATELSE? LES HUILES VÉGÉTALES : MES BASIQUES.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s